4 957 851 visites 30 visiteurs

NATIONAL | ENTRETIEN AVEC JEAN-DANIEL PADOVANI

21 septembre 2016 - 17:09

L'entraîneur/gardien du CA Bastia a accepté de répondre à nos questions avant le match contre notre équipe fanion vendredi soir au Stade de Balmont dans le cadre de la 8ème journée du championnat National.

Bonjour, que pensez-vous du début de saison de votre équipe ?

Jean-Daniel Padovani : "On a vécu une intersaison difficile car on devait fusionner avec Borgo, club de CFA2, mais ça n'a pas pu se faire au dernier moment. Il a donc fallu composer dans l'urgence pour repartir en National, on a je crois le plus petit budget du championnat même si j'ai vu des chiffres qui disaient le contraire. Dans ce contexte, on peut dire que notre début de saison est correct, avec un bilan de 3 victoires, 2 nuls et 2 défaites, on est pour le moment en 1ère partie de classement et c'est positif."

Vous avez connu une saison de Ligue 2 en 2013/2014, l'objectif est-il d'y remonter cette année ?

JD.P. : "Je n'étais pas présent à cette époque mais étant donné le budget et les structures, c'était un véritable exploit, du point de vue club on vise le maintien cette saison et c'est logique. Après si je dois donner une réponse personnelle, je suis un compétiteur et nous le sommes tous sur le terrain donc on va se battre avec nos valeurs qui sont importantes ici en Corse, tenter de gagner un maximum de matchs et on verra bien où ça nous mènera. Le National est un championnat homogène où tout le monde peut battre tout le monde, il faut bien vivre ensemble, être solidaires et combatifs et on pourra faire de belles choses."

Le CA Bastia est le 2ème club de la ville derrière le SC Bastia qui évolue en Ligue 1, n'est-ce pas trop difficile d'exister à côté d'une telle institution ? 

JD.P. : "C'est forcément difficile, surtout qu'on est sur une île avec assez peu d'habitants et qu'il y a le SC Bastia, l'AC Ajaccio, le Gazélec Ajaccio, des clubs de CFA et CFA2 donc il faut réussir à se faire une place. Mais il faut reconnaître que le SC Bastia est vraiment le club n°1 en Corse et devoir cohabiter dans la même ville n'est pas simple. On est pas prioritaires auprès des pouvoirs publics, par exemple l'an dernier on a du jouer toute la saison nos matchs à domicile à Porto Vecchio, donc on a fait 34 déplacements, c'est un véritable miracle de s'être maintenus dans ces conditions. Il faut accepter cela, penser au terrain et uniquement au terrain, tout donner comme on a l'habitude de le faire et continuer à avancer quoi qu'il arrive. C'est dommage car il y aurait sûrement quelque chose de bien à faire avec le SC Bastia mais c'est un club assez conservateur, c'est la vie."

Vous avez été un grand gardien avant d'entraîner, élu meilleur gardien de Ligue 2 en 2007/2008 avec Angers, qu'est ce que ça fait de passer de l'autre côté de la ligne de touche ?

JD.P. : "Je gueule encore plus ! (rires) J'ai joué 17 ans en professionnel puis 3 ans à la Réunion en amateur donc quand le CA Bastia m'a proposé de revenir en tant qu'entraîneur/joueur en National je n'ai pas hésité une seconde, c'était une superbe opportunité. C'est ma 2ème saison ici, l'an passé j'étais coach et 3ème gardien, cette année je suis coach et 2ème gardien, c'est très intéressant de pouvoir entraîner et rester en même temps dans le groupe, je peux ainsi apporter toute mon expérience au gardien titulaire et même à l'ensemble de l'effectif. Je me sens toujours plus joueur qu'entraîneur pour le moment mais je fais ce que je peux, ça se passe bien, je prends beaucoup de plaisir avec cette double casquette."

Un petit mot sur Lyon Duchère, votre adversaire du week-end ?

JD.P. : "J'ai suivi de près leur lutte avec Grenoble l'an passé car Jean-Louis Garcia (le coach de Grenoble à l'époque) était mon coach à Angers. J'ai notamment vu le match au Stade des Alpes où La Duchère avait gagné 2-0. Je pense que c'est un club à notre image, qui a des valeurs et se bat avec sans armes, qui possède certainement moins de talent que d'autres équipes du championnat mais une belle cohésion de groupe et beaucoup de caractère. Avec la montée de l'an dernier, c'est une bonne période pour eux, ils ont la dynamique, ce sera compliqué comme toujours mais on va rentrer sur le terrain pour gagner. En football, l'important c'est de tout donner pour ne rien regretter, quel que soit le résultat."

Facebook

Twitter

Commentaires

LES INSCRIPTIONS SONT OUVERTES !