5 980 656 visites 27 visiteurs

H. Ayari : "Le football ne ment pas"

25 avril 2018 - 17:04

Hamadi Ayari nous parle de son rôle et dresse un premier bilan de sa saison

Bonjour Hamadi. Tu es le meilleur buteur du club alors que tu as commencé ta carrière… latéral droit ! Explique-nous ?

Hamadi Ayari : « J’ai débuté au niveau professionnel comme latéral droit au GF38 puis j’ai poursuivi à ce poste au FC Metz. Mais de formation, je suis plus un milieu défensif ou un défenseur central. Mais depuis quelques années, à Lyon Duchère notamment, le coach me pousse à me porter plus vers le but. Mais pour revenir sur la stat, malheureusement, ce sont des buts qui ont peu compté. J’aurais préféré qu’ils soient plus souvent victorieux, dont celui de ce week-end. Après, pour l’explication, j’ai travaillé mon efficacité devant le but depuis mon retour à Grenoble en 2012 et c’est un travail que j’ai poursuivi lors de mon arrivée au club en 2017. Je crois que j’étais à cinq buts la saison dernière, je suis donc dans une certaine continuité. »

 

Qu’est-ce que t’apporte ta formation comme latéral dans ton rôle de milieu relayeur ?

HA : « C’est plutôt mes deux postes de formation qui m’ont permis de jouer latéral en professionnel. Après, entre les deux postes, il y a des similitudes : les courses entre les deux surfaces de réparation, le fait de presser mon vis-à-vis ou de faire les efforts défensifs vers mon but. Ce sont ces similitudes-là qui m’aident. Là, je définirais mon rôle comme un rôle de box-to-box, avec un gros travail défensif et un travail d’accompagnement des actions offensives. »

 

Avant le match aller face à Grenoble, tu jugeais ton début de saison comme « mi-figue mi-raisin ». Quel est ton ressenti à trois matchs de la clôture du championnat ?

HA : « Je pense que ça sera le bilan de ma saison. J’ai été à l’image de l’équipe, j’ai eu ma période plus difficile au même moment. Puis, depuis cinq, six matchs, là encore, à l’image de l’équipe, j’ai relevé la tête et j’ai commencé à être plus entreprenant et donc à être plus performant. »

 

Collectivement, vous en êtes à votre seconde saison en National. Tu as senti que vous étiez plus attendu que la saison précédente ?

HA : « Oui, on l’a senti. On avait déjà l’étiquette d’une équipe joueuse, qui aimait faire le jeu et qui souhaitait prétendre à quelque chose. Malheureusement, on a connu un creux, on a même été relégable. Mais on a su se ressaisir et mettre d’autres ingrédients. Notre belle série de mi-février au début du mois d’avril nous a bien servi et j’espère que cette nouvelle série va se poursuivre ce week-end. Collectivement, on est un peu déçu de notre saison, mais le football ne ment pas. On est 8e, ça veut dire que l’on mérite d’être là où on est. Beaucoup de nos matchs se sont joués sur des détails avec des buts à la 90e, des petites erreurs, etc. et ces détails ont beaucoup joué sur notre saison. »

 

Vous avez concédé un nouveau but sur coup de pied arrêté vendredi dernier. C’est votre point faible ?

HA : « Oui et non. On a encaissé pas mal de buts sur coup de pied arrêté mais je pense que c’était surtout une question de détermination, d’engagement et de concentration. C’est plus ça qui nous a fait défaut sur ces phases de jeu. »

 

Ce vendredi, déplacement à l’AS Béziers qui reste sur un carton face au Stade Lavallois. Comment tu vois le match ?

HA : « Depuis quelque temps, les « gros » du championnat nous réussissent. On sait que quand on joue contre les meilleures équipes, on arrive à rehausser notre niveau de jeu, à se mettre à leur niveau et même les surpasser. On sait que l’on a les qualités intrinsèques au niveau des joueurs quand on est concentré, rigoureux et que l’on applique les consignes. Quand on met ces ingrédients, on gagne, on l’a vu contre Grenoble et Laval ! »

 

+ La fiche d'Hamadi Ayari

+ Le groupe National

+ Le classement

+ Le calendrier

 

Facebook

Twitter

Commentaires

LE PARTENAIRE DE LA SEMAINE

SACVL.jpg

PORTES OUVERTES 2018-2019

JPO.jpg