6 369 912 visites 24 visiteurs

K. Mokeddem : "Poursuivre notre professionnalisation"

25 mai 2018 - 17:57

Karim Mokeddem, entraineur de notre équipe fanion, fait le bilan de cette seconde saison en National

Bonjour Karim, quel bilan tires-tu de cette seconde saison en National ?

Karim Mokeddem : « Un bilan mitigé forcément. On savait que ça allait être l’année de tous les dangers puisque la seconde saison est souvent celle de la confirmation. Après notre bon début de saison, on n’a pas eu la maturité, le calme, la patience et la sérénité de s’inscrire dans la durée d’un championnat. Certains se sont vu trop beaux alors que l’on sait très bien que dans ce championnat difficile qu’est le National, l’important c’est d’être bien positionné à l’arrivée du printemps. La preuve, on finit juste derrière l’US Avranches qui a passé 85 % de sa saison dans la zone de relégation. »

 

L’équipe termine mieux classée que la saison dernière, pourtant, il y a un sentiment d’échec, de frustration durant toute la saison. Comment on gère cela quand on est coach ?

KM : « Dans un tournoi, il peut y avoir une surprise, comme le Danemark en 92. Mais sur un championnat où il y a 32 rencontres, tu finis à la place que tu mérites, la surprise n’existe pas. Le constat est fort : tous les clubs qui ont fait preuve de patience, ils ont fini en haut, les clubs qui ont cédé à la panique ne seront plus avec nous la saison prochaine. Il faut que l’on arrive à travailler dans un climat positif, un climat de confiance. Il faut que l’on ait la bonne pression, pas celle qui parasite la vie d’un groupe. Dans ma position, certains auraient jeté l’éponge. J’ai plein de défauts, mais on ne peut pas m’enlever que je suis quelqu’un de persévérant. J’ai toujours cru dans l’équipe, dans le club. »

 

Le système de jeu a souvent été critiqué cette saison. Pourtant les statistiques démontrent que c’était le bon choix. Tu peux nous en dire plus ?

KM : « Le système c’est ce qui permet d’avoir une organisation mais ce qui prime, c’est l’animation et la structure défensive et offensive que tu donnes à ton système. Le choix que nous avons fait nous apportait une certaine maturité et solidité défensive. C’est simple : avec une défense à 3, on a pris 37 points alors qu’avec une défense à 4 on n’en a pris que 5 en 8 matchs ! C’est une moyenne qui nous aurait conduit tout droit en National 2 ! Mais la critique fait partie du football. Le National est un championnat avec une rigueur tactique certaine et il est physiquement dur. La meilleure attaque, Cholet, finit premier non relégable ! On aimerait tous avoir la maitrise du FC Barcelone, mais il y a une réalité. Malgré ça, on fait tout de même partie des équipes plébiscité pour notre jeu. »

 

Tu as été accepté pour participer à la session 2018-2019 du BEPF. On imagine que c’est une grande fierté ?

KM : « C’est une satisfaction car ça faisait longtemps que je souhaitais suivre cette formation. C’est la formation de l’élite et quand on connaît la formation à la française, c’est forcément une fierté. Pour moi, ma famille mais aussi tous les clubs qui m’ont fait confiance durant ma carrière. J’espère pouvoir me servir de cette formation pour rendre fiers mes proches.

Même si j’ai dû sacrifier mes vacances et notamment ma famille, j’ai eu la chance de réaliser mon stage assez rapidement à l’Impact de Montréal où j’ai passé une semaine avec Rémi Garde et tout son staff, Maxence Flachez, Wilfried Nancy, Joël Bats et Robert Duverne). Ils ont fait preuve d’un grand professionnalisme et m’ont fait partager une semaine de très haut niveau. En réalisant ce stage durant la trêve, ça m’a également permis de ne pas sacrifier l’équipe. »

 

De ton avis, sur quel point le club doit-il progresser pour poursuivre son évolution ?

KM : « Il faut que l’on poursuive notre professionnalisation. J’espère que la réserve va accéder au National 3 et gagner la Coupe de Lyon et du Rhône. En U19, tout comme en U17, j’espère que l’on terminera champion, ça récompensera le très bon travail de Mohamed Metoui, alors que les U15 le sont déjà. Ça veut dire que le club est en marche dans sa structuration et que sa formation s’améliore d’année en année. Maintenant, si l’on veut passer un palier, il faut que la ville nous accompagne plus fortement sur nos infrastructures de préformation et de formation car, aujourd’hui, c’est un frein à notre développement global ! »

 

7e en 2017, 6e en 2018… L’objectif sera de terminer 5e en 2019 ?

KM : « L’objectif ça sera de faire mieux que cette saison. Comme aime le dire le Président : « La première année c’est l’année de la découverte, la seconde celle de la confirmation et la troisième celle de l’ambition ». Mais l’ambition première ça sera d’acquérir rapidement notre maintien pour pouvoir jouer plus relâcher derrière. »

 

Une satisfaction sur cette saison ?

KM : « La satisfaction de cette année a été la naissance de notre groupe de supporters, les Red Lions. Ils nous auront soutenu tout au long de la saison et ils ont même fait deux déplacements avec nous : au Red Star et à Grenoble et je les en remercie ! C’est vraiment magnifique ! »

 

Facebook

Twitter

Commentaires

PI EQUIPE PTS JO G N P F Bp Bc Dif
1 STADE LAVALLOIS 23 11 7 2 2 0 15 9 0 6
2 RODEZ AVEYRON F 21 11 6 3 2 0 14 8 0 6
3 LYON DUCHERE AS 20 11 5 5 1 0 18 11 0 7
4 LE MANS FC 20 11 5 5 1 0 13 8 0 5
5 BOULOGNE USCO 20 11 6 2 3 0 14 8 0 6
6 CHAMBLY FC 19 11 5 4 2 0 13 9 0 4
7 QUEVILLY ROUEN METRO 18 11 5 3 3 0 13 9 0 4
8 US CONCARNEAU 17 11 4 5 2 0 14 15 0 -1
9 SO CHOLET 15 11 4 3 4 0 11 9 0 2
10 US AVRANCHES MSM 14 11 3 5 3 0 8 10 0 -2
11 PAU FC 12 11 3 3 5 0 11 13 0 -2
12 TOURS FC 12 11 2 6 3 0 6 8 0 -2
13 MARIGNANE GIGNAC FC 11 11 2 5 4 0 10 11 0 -1
14 VILLEFRANCHE FC 10 11 1 7 3 0 11 13 0 -2
15 ENTENTE SSG 10 11 2 4 5 0 6 10 0 -4
16 USL DUNKERQUE 7 11 1 4 6 0 7 14 0 -7
17 F. BOURG EN BRESSE P 7 11 1 4 6 0 6 13 0 -7
18 DRANCY JA 5 11 1 2 8 0 3 15 0 -12